l’armée ukrainienne a reçu l’ordre de se retirer de Sievierodonetsk

Au 121e jour de l’invasion russe en Ukraine, vendredi 24 juin, les forces ukrainiennes ont reçu l’ordre de quitter la ville de Sievierodonetsk face à l’avancée de l’armée russe dans cette région du Donbass. Les Vingt-Sept ont accordé jeudi à l’Ukraine le statut de candidat à l’Union européenne.

► Moscou bloque le site internet de RFI, qui diffuse des informations dans une quinzaine de langues dont le russe. Une adresse URL alternative permet d’accéder au site en français et en russe. RFI en russe est aussi disponible sur Telegram : https://t.me/RFI_Ru via un VPN et en Russie en français par satellite sur Hotbird.

► Le site de la rédaction russe de RFI diffuse la radio publique ukrainienne (en langue ukrainienne) depuis la page d’accueil.


Les points essentiels :

► Après avoir tenté de résister à l’avancée russe, l’armée ukrainienne a reçu l’ordre de quitter la ville de Sievierodonetsk.

► À Bruxelles, les Vingt-Sept ont accordé jeudi à l’Ukraine et la Moldavie le statut de candidat à l’Union européenneun jalon hautement symbolique.

► Le sommet européen de jeudi à Bruxelles doit être suivi ces jours-ci des sommets du G7 et de l’Otan. La question de l’aide financière et militaire à Kiev devrait être au cœur des discussions.


Les horaires sont donnés en temps universel (TU), cliquez ici pour rafraîchir

08h26 : Des réseaux criminels piègent les réfugiés ukrainiens

Lors d’une opération conjointe, la police européenne a pu identifier des criminels présumés qui tentaient de piéger en ligne des victimes ukrainiennes, des femmes qui ont fui l’invasion de leur pays.

Une opération d’Europol identifie des réseaux criminels qui piègent les réfugiés ukrainiens

07h51 : L’Ukraine repousse une attaque russe sur Lyssytchansk, mais perd le contrôle d’un village, selon le gouverneur de la région

Les troupes ukrainiennes ont repoussé une attaque russe dans la périphérie sud de Lyssytchansk, la dernière ville entièrement contrôlée par l’Ukraine dans la région de Louhansk, a annoncé vendredi le gouverneur de la région.

Serhiy Haidai a écrit sur l’application de messagerie Telegram que la Russie avait cependant pris le contrôle du village de Mykolaivka, situé près d’une autoroute clé vers Lyssytchansk, qui a été au centre de violents combats.

07h35 : Un fonctionnaire de l’occupation russe tué à Kherson dans un attentat

Un fonctionnaire de l’administration d’occupation installé par la Russie à Kherson, dans le sud de l’Ukraine sous contrôle russe, a été tué vendredi dans un attentat, ont indiqué les autorités, alors que ce type d’attaques se multiplient.

« C’était une attaque ciblée sur un collaborateur de l’administration civile et militaire, et qui l’a tué », a indiqué l’administration à l’agence russe Tass. La victime, Dmitri Savloutchenko, était chargée des sports et de la jeunesse dans la région de Kherson.

Ces dernières semaines, les forces ukrainiennes sont repassées à l’offensive dans la zone pour tenter de reprendre ces territoires perdus. Parallèlement, les attaques visant des responsables de l’occupation se multiplient.

Mercredi, le responsable pro-russe de la mairie de Tchornobaïvka a ainsi réchappé à l’explosion d’une bombe au passage de sa voiture. Quelques jours plus tôt, le 18 juin, c’est le chef des services pénitentiaires de la région de Kherson qui avait été blessé dans une attaque à la bombe.

07h21 : Vladimir Poutine « veut rétablir l’ancienne puissance de la Russie », estime le député français Jean-Louis Bourlanges sur RFI

Jean-Louis Bourlanges, député MoDem des Hauts-de-Seine, était ce vendredi 24 juin l’invitée du matin de RFI. Au micro de Frédéric Rivière, il évoque la décision de l’Union européenne d’accorder le statut de candidat à l’Ukraine.

► Invité du matin – Jean-Louis Bourlanges : « Il faut montrer que l’avenir de l’Ukraine est à l’Ouest »

07h01 : Le ministre de l’Économie allemand met en garde contre des fermetures dans l’industrie faute de gaz

L’Allemagne se dirige vers une pénurie de gaz si l’approvisionnement en gaz russe reste à son faible niveau actuel. Certaines industries pourraient être contraintes de fermer si les stocks s’avèrent insuffisants l’hiver prochain, a déclaré le ministre allemand de l’Économie, Robert Habeck, dans un entretien au Spiegel publié vendredi.

« Les entreprises pourraient avoir à interrompre leur production, licencier leurs salariés, les chaînes d’approvisionnement pourraient s’effondrer, les ménages pourraient s’endetter pour régler leurs factures de chauffage et s’appauvriront », a déclaré Robert Habeck au magazine, en jugeant que cette situation s’intégrait dans la stratégie du président russe Vladimir Poutine pour diviser le pays.

Cela se constituerait « le terrain le plus fertile pour la progression du populisme, dans l’objectif de saper notre démocratie libérale de l’intérieur », at-il souligné en ajoutant qu’il était indispensable de contrecarrer les projets de Vladimir Poutine.

Dans ce contexte, Robert Habeck a augmenté la perspective de nouvelles mesures de soutien destinées aux entreprises et aux ménages, tout en prévenant que ces aides ne permettront pas d’absorber l’intégralité du choc, a rapporté le Spiegel.

De son côté, le président de la Bundesnetzagentur, le régulateur allemand des marchés du gaz, Klaus Müller, a déclaré vendredi à la chaîne de télévision ARD que les consommateurs pourraient être confrontés à un doublement, voire un triplement de leur facture énergétique. Ces derniers ont déjà connu pour certaines une hausse comprennent entre 30% et 80% par rapport à l’automne 2021.

06h44 : Budapest ne veut pas plus de sanctions contre Moscou

L’Union européenne devrait cesser d’empiler les sanctions contre la Russie et plaider en faveur d’un cessez-le-feu et pour des négociations, a déclaré jeudi un conseiller du Premier ministre hongrois, Viktor Orban. S’encaissant en marge d’un sommet européen au cours dû les Vingt-Sept ont également accordé le statut de candidat à l’entrée dans l’Union à l’Ukraine et à la Moldavie, Balazs Orban a dit penser que de nouvelles sanctions Seraient le bloc pénal européen davantage que la Russie.

Très dépendante des importations d’hydrocarbures russes, la Hongrie freine autant qu’elle peut les initiatives qu’elle juge hostiles à Moscou, d’autant que la Russie a construit un réacteur nucléaire sur le sol hongrois.

06h25 : Les forces ukrainiennes ont reçu l’ordre de se retirer de Sievierodonetsk, selon le gouverneur

Les forces ukrainiennes ont reçu l'ordre de se retirer de Sievierodonetsk, le 24 juin 2022.
Les forces ukrainiennes ont reçu l’ordre de se retirer de Sievierodonetsk, le 24 juin 2022. © RFI

Les forces ukrainiennes ont reçu l’ordre de se retirer de la ville de Sievierodonetsk, dans l’est du pays, théâtre d’âpres combats avec l’armée russe, a annoncé vendredi le gouverneur régional.La conquête de Sievierodonetsk est une étape cruciale dans le plan de conquête russe du bassin industriel du Donbass, déjà en partie tenue par des séparatistes pro-russes depuis 2014.

« Les forces armées ukrainiennes vont devoir se retirer de Sievierodonetsk. Ils ont reçu l’ordre », a déclaré sur Telegram Serhiy Haidai, le gouverneur de Louhansk, où se situe cette localité stratégique. « Cela ne fait plus aucun sens de rester sur des positions qui ont été constamment bombardées depuis des mois », at-il ajouté.

La ville a été« presque réduit en ruines » par les bombardements continus, selon lui. « Toutes les infrastructures essentielles ont été détruites. 90 % de la ville est endommagée, 80 % des maisons devront être détruites », at-il révélé.

06h20 : Bonjour et bienvenue dans ce direct

Vous pouvez retrouver notre live d’hier en suivant ce lien.

L'intégralité de notre suivi quotidien et en direct de la guerre en Ukraine.
L’intégralité de notre suivi quotidien et en direct de la guerre en Ukraine. © Studio graphique FMM

.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*