Matinée réunion AOF France / Europe – Repli en vue avant les PMI – 23/06/2022 à 07:49

(AOF) – Les marchés européens d’actions sont attendus en baisse à l’ouverture dans le sillage de Wall Street. Les endroits asiatiques ont terminé, elles, en ordre dispersé. Hier Jerome Powell a confirmé sa volonté d’enrayer l’inflation et de faire preuve que l’économie américaine était assez solide pour résister aux hausses de taux. Une analyse qui ne semble pas partagée par les investisseurs comme en témoigne la réplique des actions, des taux et du pétrole. Les marchés répondent à une salve d’indicateurs et notamment la publication des résultats provisoires des enquêtes d’activité auprès des directeurs d’achat.

Les valeurs à suivre aujourd’hui

Bluelinea

Blueline a annoncé le lancement d’une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un montant de 7,1 millions d’euros. Cette augmentation de capital servira à renforcer la structure financière de la société, notamment par la sécurisation du remboursement de l’ensemble des dettes financières, composée en quasi-totalité de PGE, qui s’élèverait à 3,992 millions au 31 décembre 2021, et une augmentation de la trésorerie pour couvrir le besoin en fonds de roulement lié à la croissance de l’activité (+51% au 1er trimestre 2022).

Fontaine Pajot

Fountaine Pajot a présenté ses comptes du premier semestre 2021/22. Le résultat net part du groupe est en forte amélioration à 5 655 millions d’euros contre 536 000 euros, un an auparavant. Des éléments exceptionnels sans effet cash, avaient impacté le résultat net part du groupe du premier semestre 2020/21. L’excédent brut d’exploitation est ressorti à 12,9 millions d’euros, contre 13,2 millions d’euros un an antérieur, ” impacté par les tensions inflationnistes sur les matières premières et les difficultés d’approvisionnement “.

Capgemini

Capgemini a annoncé la nomination de Steffen Elsaesser en tant que Directeur de la Transformation et membre du Comité exécutif du groupe, à compter du 1er juillet 2022. ces fonctions, il sera chargé de concevoir et de mettre en œuvre certains des principaux programmes de transformation du Groupe. Steffen Elsaesser rapporteur à Aiman ​​Ezzat, Directeur général de Capgemini.

Foncière INEA

Foncière INEA a annoncé le succès de son augmentation de capital d’un montant global brut de 107,3 ​​millions d’euros. Elle permettra au groupe immobilier de financer sa croissance par le biais de financement de nouveaux investissements en vue d’atteindre l’objectif annoncé fin 2021, à savoir un patrimoine d’une valeur de 2 milliards d’euros d’ici fin 2026.” Cette augmentation de capital est la plus importante dans l’histoire du groupe”, a souligné le PDG, Philippe Rosio.

Les chiffres macroéconomiques

En France, le climat des affaires en juin est attendu à 8h45.

Les indices des directeurs d’achat dans les secteurs manufacturiers et des services en juin sont attendus pour la France à 9h15, pour l’Allemagne à 9h30 et pour la zone euro, à 10h.

Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage seront publiées à 14h30. Les indices des directeurs d’achat dans les secteurs manufacturier et des services en juin seront annoncés à 15h45.

Vers 7h45, l’euro gagne 0,02% à 1,0569 dollar.

Hier à Paris

Les marchés européens ont fini en réplique, mais ont réduit leurs pertes par rapport au plus bas du jour. La journée avait mal démarré alors que les économistes sont de plus en plus nombreux à anticiper une réduction du fait du resserrement des politiques monétaires destinées à juguler l’inflation. Les bonnes nouvelles sont venues des États-Unis sous la forme d’une audition de Jerome Powell devant le Congrès, qui n’a pas été réservée de mauvaise surprise. L’indice CAC 40 a clôturé en recul de 0,81% à 5 916,63 points et l’EuroStoxx50 a cédé 0,77% à 3 467,21 points.

Hier à Wall Street

Wall Street a finalement clôturé en légère baisse une séance volatile en raison de l’audition de Jerome Powell au Congrès. Sur le marché obligatoire, la réaction est spectaculaire. Le rendement du 10 US, à l’équilibre jusqu’alors, s’est effondré. Il a cédé près de 13 points de base à 3,156%. Les valeurs technologiques et de croissance, plus sensibles aux taux, ont bien réagi. Le président de la Fed a notamment assuré que le rythme des hausses de taux dépendra des perspectives économiques. Le Dow Jones et le Nasdaq ont reculé de 0,15% à respectivement 30 483,13 points et 11 053,08 points.

.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*