Si une bombe nucléaire russe tombait sur Nice, quels seraient les dégâts ?

Faut-il interdire les armes nucléaires ? Alors que la Russie continue de menacer d’utiliser sa nouvelle bombe baptisée “Satan 2”, des États membres du Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN), se réunissent depuis mardi 21 juin à Vienne pour tenter de ratifier un texte.

“Jamais depuis la Guerre froide, le risque d’une escalade nucléaire n’a été aussi présent”, a déclaré à l’ouverture de l’événement le ministre autrichien des Affaires étrangères, Alexander Schallenberg, évoquant “une épée de Damoclès qui se rapproche”.

Dans ce “contexte belliqueux”, “ne rien faire, c’est courir à la catastrophe. On ne peut pas se reposer simplement sur la croyance que cela n’arrivera jamais”souligne Jean-Marie Collin, porte-parole en France de la Campagne internationale pour abolir les armes nucléaires (ICAN), interrogé par l’AFP.

Des dommages cataclysmiques

Mais quels seraient vraiment les dommages de l’utilisation de l’arme nucléaire ? Plusieurs simulateurs en ligne permettent d’évaluer les conséquences, dans la ville de son choix, avec différents types de bombes, dont la fameuse “Tsar Bomba”, développé par l’URSS dans les années 60. Et depuis le début de la guerre en Ukraine, leur fréquentation “explose”. Nukemap revendique 9 millions de visites depuis le début de l’invasion russe, soit 300.000 visiteurs par jour en moyenne.

Voici la simulation sur la ville de Nice, avec la “Tsar Bomba”.

Le scénario est heureusement fictif mais les conséquences seraient cataclysmiques. D’après le simulateur Outrider, appartenant à un groupe de médias spécialisé dans les questions de sécurité, le largage d’une “Tsar Bomba” sur une ville comme Nice aurait des effets dévastateurs. La boule de feu de l’explosion pourrait ravager jusqu’à 113 km², et raserait la totalité de la ville.

Une onde de choc ressentie jusqu’à Villeneuve-Loubet et Monaco

Quant à l’onde de choc, elle parcourrait près de 900 km², de Villeneuve-Loubet à Monaco, en passant par Carros. “Tous les bâtiments situés dans cette zone auraient été détruits, à l’exception de ceux ayant été renforcés”précise Outrider sur son site Internet.

Enfin, le bilan humain fait froid dans le dos : 547.251 morts et 313.984 blessés.

D’après NUKEMAP, un autre simulateur très prisé sur Internet, les dommages seraient encore plus importants. Cette fondation militante contre le nucléaire évoque 764.390 morts et 583.300 blessés dans le département.

Le scénario est heureusement fictif mais les conséquences seraient cataclysmiques. D’après le simulateur Outrider, appartenant à un groupe de médias spécialisé dans les questions de sécurité, le largage d’une “Tsar Bomba” sur une ville comme Nice aurait des effets dévastateurs. La boule de feu de l’explosion pourrait ravager jusqu’à 113 km², et raserait la totalité de la ville.
Quant à l’onde de choc, elle parcourrait près de 900 km², de Villeneuve-Loubet à Monaco, en passant par Carros. “Tous les bâtiments situés dans cette zone seront détruits, à l’exception de ceux ayant été renforcés”, précise Outrider sur son site Internet.
Enfin, le bilan humain fait froid dans le dos : 547.251 morts et 313.984 blessés.

Si cette vidéo vous a plu, n’hésitez pas à la liker !
Abonnez-vous à notre chaîne et activez les notifications, pour ne pas évaluer nos prochaines vidéos

Pour nous soutenir, abonnez-vous à Nice-Matin ► https://abo.nicematin.com/abonnement/formules

La Quotidienne, Food, Toudoum, C’est déjà Demain … Découvrez aussi nos newsletters ► https://www.nicematin.com/newsletters

Le site ► https://www.nicematin.com/
Facebook ► https://www.facebook.com/Page.NiceMatin
Twitter ► https://twitter.com/Nice_Matin
Instagram ► https://www.instagram.com/nice_matin/

#BombeNucléaire #Russie #TsarBomba #GuerreEnUkraine #Ukraine #Nice #nicematin #nicematin_video #varmatin #PACA
” />

.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*