“Vous avez un problème” : Isabelle Adjani stupéfaite face à Yann Barthès qui fait semblant de prendre une trace

Isabelle Adjani était invitée ce mercredi 22 juin sur le plateau de Quotidien pour faire la promotion du film Peter Von Kant. Mais Yann Barthès a quelque peu choqué l’actrice, en faisant semblant de prendre de la drogue sur le plateau.

Elle est à l’affiche du film Pierre Von Kant, qui sort dans les salles le 6 juillet prochain. A l’occasion de la promotion de ce nouveau long métrage, Isabelle Adjani était l’invitée de Yann Barthès sur Quotidien. Aux côtés du réalisateur François Ozon, l’actrice est revenue sur son rôle. Mais un geste à quelque peu surprise la comédienne. Alors que TMC diffuse un extrait du film, le présentateur fait semblant de prendre la droguee, en mettant son doigt sur ses gencives. “Vous avez un problème ?”, lui demande alors Isabelle Adjani, visiblement stupéfaite de voir Yann Barthès avoir ce comportement.

S’il répond par la négative, le journaliste lui lance : “Non, c’est vous ça dans le film. Vous y allez dans le film/ Vous n’arrêtez pas de taper dans le film”, lui scande-t-il. Isabelle Adjani avoue qu’effectivement son personnage prend régulièrement de la drogue, mais précise qu’il s’agit de la “poudre de perlimpinpin. Ça représente quelque chose qui ne doit pas circulaire, en tout cas sur un plateau”.

Isabelle Adjani pas tendre avec certains réalisateurs

Sa salle dans Quotidien a également été l’occasion pourl’actrice de dénoncer le comportement de certains réalisateursqui parfois, montrent clairement les bornes. “Non… Il peut arriver qu’il y ait un peu de déficience humaine on va dire chez un metteur en scène. À partir du moment où il se prend pour démiurge, il peut vous infliger des choses qui ne sont pas humaines, en oubliant lui-même qu’il est un être humain qui travaille avec d’autres êtres humains. Je pense qu’il va y avoir une forme de mise à distance pour qu’une proximité réelle et bienveillante puisse continuer à exister entre un metteur en scène et une actrice”, explique-t-elle. Une chose est sûre, plus les années, plus Isabelle Adjani garde de moins en moins sa langue dans sa poche et n’hésite pas à dire tout haut ce que beaucoup dans son milieu pense tout bas.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*